vendredi 15 juin 2018 | 08:17

Formation après la scolarité obligatoire: quels choix font les jeunes aujourd’hui?

Le «baromètre des transitions – décisions en matière de formation après la scolarité obligatoire» permet de rendre compte des voies de formation que souhaitent suivre les jeunes qui arrivent au terme de leur scolarité obligatoire.

Selon les résultats du premier baromètre des transitions, près de 84'000 jeunes de 14 à 16 ans se trouvaient face au choix d’une voie de formation au jour de référence, le 15 avril 2018. Photo by <a href="https://www.flickr.com/photos/okfde/15041493900/">OKF DE</a> on <a href="https://foter.com/">Foter.com</a> / <a href="http://creativecommons.org/licenses/by/2.0/">CC BY</a>
Selon les résultats du premier baromètre des transitions, près de 84'000 jeunes de 14 à 16 ans se trouvaient face au choix d’une voie de formation au jour de référence, le 15 avril 2018. Photo by OKF DE on Foter.com / CC BY

Les données parues pour la première fois sous cette forme font apparaître qu'au jour de référence du 15 avril 2018, quelque 45'000 jeunes de Suisse s'intéressaient à une formation professionnelle initiale, 26'500 à une école de maturité et 14'000 à une offre transitoire ou à une autre solution intermédiaire.

 

Le baromètre des transitions, enquête réalisée par l'Institut gfs.bern sur mandat du Secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation (SEFRI), reflète les décisions en matière de formation des jeunes qui arrivent au terme de leur scolarité obligatoire. Il contribue notamment à donner un aperçu de la situation sur le marché des places d'apprentissage en Suisse.

 

Selon les résultats du premier baromètre des transitions, près de 84'000 jeunes de 14 à 16 ans se trouvaient face au choix d'une voie de formation au jour de référence, le 15 avril 2018. Quelque 59% d'entre eux savaient déjà laquelle ils voulaient suivre après la scolarité obligatoire ou avaient déjà obtenu une réponse positive pour la formation de leur choix. Après extrapolation et compte tenu des réponses multiples de certains jeunes, il ressort que parmi les 84'000 élèves confrontés au choix d'une voie de formation, 45'000 s'intéressaient à une formation professionnelle initiale, 26'500 à une école de maturité et 14'000 à une offre transitoire ou à une autre solution intermédiaire.

 

Le nombre de places d'apprentissage proposées dans les entreprises au jour de référence s'élevait à environ 91'500 après extrapolation, dont 70% avaient déjà été attribuées. Il restait encore des places d'apprentissage à pourvoir dans les branches «Vente», «Education/enseignement», «Information/communication» et «Bâtiment». A l'inverse, presque toutes les places d'apprentissage étaient déjà prises dans les branches «Agriculture/ sylviculture», «Services financiers et assurances» et «Santé et activités sociales». Sur un peu plus de 4000 entreprises ayant participé à l'enquête, environ 39% proposaient des places d'apprentissage.

 

En remplaçant le baromètre des places d'apprentissage par le baromètre des transitions, qui permet une enquête plus vaste, le SEFRI prend en compte la détente de la situation observée depuis longtemps déjà sur le marché des places d'apprentissage. Alors que dans les années 1990, en pleine crise du marché des places d'apprentissage, les jeunes éprouvaient des difficultés à trouver une place, il apparaît ces dernières années que ce sont les entreprises qui ont du mal à pourvoir leurs places d'apprentissage.

 

Tout comme c'était le cas jusqu'ici pour le baromètre des places d'apprentissage, le baromètre des transitions paraîtra deux fois par an. Les jours de référence seront les 15 avril et 31 août. Pour le présent relevé, 3075 jeunes de 14 à 16 ans ont été interrogés par écrit entre le 22 mars et le 3 mai. L'intervalle de confiance se situe à +/- 1,8% pour cet échantillonnage. Du côté des employeurs, 7563 entreprises avec au moins deux collaborateurs (équivalents plein temps) ont été contactées par écrit; 4048 d'entre elles ont participé à l'enquête entre le 22 mars et le 8 mai. L'intervalle de confiance se situe à +/- 1,6% pour cet échantillonnage.

 

Le rapport détaillé des résultats du baromètre des transitions sera publié à la fin du mois de juin 2018 sous www.sbfi.admin.ch/barometre.


Secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation



Persorama ePaper

Grâce aux Archives ePaper Persorama, vous pouvez afficher sur votre écran les éditions numériques Persorama, les feuilleter, effectuer des recherches et les sauvegarder.

Infoletter

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTER