mardi 16 octobre 2018 | 09:27

La majeure partie des jeunes choisissent une formation professionnelle initiale

Parmi les jeunes qui ont terminé leur scolarité obligatoire en Suisse à l’été 2018, 53% ont entamé une formation professionnelle initiale, un tiers a opté pour le gymnase ou pour une école de culture générale et 13% ont choisi une solution intermédiaire.

Les résultats du baromètre des transitions paru en août 2018 montrent que près de 73'000 jeunes de 14 à 16 ans ayant terminé leur scolarité obligatoire à l’été 2018 ont été confrontés au choix d’une formation. Photo by rawpixel.com from Pexels
Les résultats du baromètre des transitions paru en août 2018 montrent que près de 73'000 jeunes de 14 à 16 ans ayant terminé leur scolarité obligatoire à l’été 2018 ont été confrontés au choix d’une formation. Photo by rawpixel.com from Pexels

Ces projections résultent du dernier «Baromètre des transitions - décisions en matière de formation après la scolarité obligatoire», enquête réalisée par l'Institut de sondage gfs.Bern sur mandat du Secrétariat d'État à la formation, à la recherche et à l'innovation (SEFRI).

 

Les résultats du baromètre des transitions paru en août 2018 montrent que près de 73'000 jeunes de 14 à 16 ans ayant terminé leur scolarité obligatoire à l'été 2018 ont été confrontés au choix d'une formation. Après extrapolation, il apparaît que parmi ces jeunes, 39'500 ont entamé une formation professionnelle initiale et 24'500 ont opté pour le gymnase ou pour une école de culture générale. 9500 jeunes se sont en outre orientés vers une solution intermédiaire, à savoir une offre de passerelle ou une année transitoire. Globalement, le taux de satisfaction par rapport au choix du parcours de formation est élevé: 92% des jeunes ont indiqué que la formation choisie répondait à leurs capacités et à leurs intérêts. Pour 79% d'entre eux, la formation choisie est la solution rêvée ou souhaitée.

 

Au jour de référence, le 31 août 2018, le nombre de places d'apprentissage proposées dans les entreprises s'élevait à environ 81'500 après extrapolation, dont près de 70'000 avaient déjà été attribuées. Quelque 11'500 places n'ont en revanche pas été pourvues. Des places sont notamment demeurées vacantes dans les branches «Bâtiment» et «Agriculture et sylviculture». Les candidatures inadaptées (70%) ou tout simplement l'absence de candidatures (30%) sont les principales raisons invoquées par les entreprises pour expliquer que ces places n'ont pas pu être attribuées. Par rapport à l'an dernier, la plupart des entreprises ont maintenu leur offre de places d'apprentissage à un niveau constant (72%).

 

Le «baromètre des transitions» paraît deux fois par an. Les jours de référence sont le 15 avril et le 31 août. Pour le présent relevé, 776 jeunes de 14 à 16 ans ont été interrogés par écrit entre le 20 juillet et le 9 septembre. Du côté des employeurs, 3161 entreprises avec au moins deux collaborateurs (équivalents plein temps) ont été contactées par écrit.

 

Le rapport détaillé des résultats du baromètre des transitions sera publié à la fin du mois d'octobre 2018 sur www.sbfi.admin.ch/barometre.


Secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation



Persorama ePaper

Grâce aux Archives ePaper Persorama, vous pouvez afficher sur votre écran les éditions numériques Persorama, les feuilleter, effectuer des recherches et les sauvegarder.

Infoletter

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTER