mardi 6 février 2018 | 14:05

La situation sur le marché du travail en décembre 2017 / moyennes de l’année 2017

Selon les relevés du Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), à fin décembre 2017, 146’654 personnes étaient inscrites au chômage auprès des offices régionaux de placement (ORP), soit 9’337 de plus que le mois précédent.

Les chômeurs inscrits en décembre 2017 Photo by <a href="http://foter.com/author/0f3533">Jusos MG</a> on <a href="http://foter.com/re/5e5798">Foter.com</a> / <a href="http://creativecommons.org/licenses/by-nd/2.0/">CC BY-ND</a>
Les chômeurs inscrits en décembre 2017 Photo by Jusos MG on Foter.com / CC BY-ND

Le taux de chômage a augmenté, passant de 3,1% en novembre 2017 à 3,3% pendant le mois sous revue. Le chômage a diminué de 12'718 personnes (-8,0%) par rapport au mois correspondant de l'année précédente.

 

Point de presse

Le point de presse sera organisé à 9 h 30 dans le bâtiment du SECO, plus précisément au Holzikofenweg 36 (dans la salle 2.U06), à Berne. À cette occasion, la Direction du travail fournira également des informations sur la mise en œuvre de l'obligation d'annoncer les postes vacants. Les intervenants se tiendront à disposition pour répondre aux questions à l'issue de cette rencontre.

 

Le chômage des jeunes en décembre 2017

Le chômage des jeunes (de 15 à 24 ans) a augmenté de 110 personnes (+0,7%), passant à 16'680. Par rapport au même mois de l'année précédente, il a diminué de 2'536 personnes (-13,2%).

 

Chômeurs de 50 ans et plus en décembre 2017

Le nombre des chômeurs de 50 ans et plus a augmenté de 2'716 personnes (+7,4%) pour s'établir à 39'306 personnes. Par rapport au même mois de l'année précédente, cela correspond à une diminution de 1'353 personnes (-3,3%).

 

Demandeurs d'emploi en décembre 2017

L'ensemble des demandeurs d'emploi inscrits se chiffre à 212'018 personnes, soit 7'877 de plus que le mois précédent et 11'395 (-5,1%) de moins qu'au même mois de l'année précédente.

 

Places vacantes annoncées en décembre 2017

Le nombre de places vacantes annoncées aux ORP a quant à lui diminué de 1'290 en décembre 2017, passant à 10'704.

 

Réductions de l'horaire de travail décomptées en octobre 2017

En octobre 2017, les réductions de l'horaire de travail (chômage partiel) ont touché 1'699 personnes, soit 285 de plus (+20,2%) que le mois précédent. Le nombre d'entreprises ayant eu recours à de telles mesures a augmenté de 5 unités (+2,9%), passant à 176, celui des heures de travail perdues de 27'281 unités (+31,2%), pour s'établir à 114'679 heures. L'année précédente à la même époque (octobre 2016), le chômage partiel avait sévi dans 586 entreprises, touchant 6'459 personnes et entraînant la perte de 372'500 heures de travail.

 

Personnes arrivées en fin de droits en octobre 2017

Selon les données provisoires fournies par les caisses de chômage, 2'474 personnes ont épuisé leurs droits aux prestations de l'assurance-chômage dans le courant du mois d'octobre 2017.

 

Rétrospective : le chômage et ses moyennes annuelles en 2017

Le chômage en Suisse a diminué par rapport à 2016. En moyenne annuelle, le nombre de chômeurs s'est élevé à 143'142 personnes en 2017, ce qui signifie qu'il a diminué de 6'175 personnes, soit de 4,1% par rapport à l'année précédente. Le rapport annuel fait ainsi état d'un taux de chômage moyen de 3,2%, soit une diminution de 0,1 point de pourcentage par rapport à 2016 (3,3%).

 

Le nombre de chômeurs a diminué d'environ 30'800 personnes entre janvier et juin pour passer de 164'466 à 133'603 personnes. Pendant le second semestre, les chiffres mensuels du chômage ont stagné jusqu'à la fin octobre, excepté pour le nombre des jeunes chômeurs qui a connu une légère hausse en août, comme chaque année à cette période, compte tenu du fait que les jeunes terminent leur formation à ce moment-là. L'augmentation des chômeurs enregistrée en novembre et surtout en décembre résulte principalement des facteurs saisonniers. La hausse de 13'000 personnes en fin d'année constitue à peine la moitié de la baisse qu'a connue le premier semestre. Avec 146'654 chômeurs à la fin décembre 2017, le résultat est donc nettement inférieur à celui enregistré en début d'année.

 

Il faut souligner que le taux de chômage corrigé des variations saisonnières, qui n'a pas quitté les 3,3% entre octobre 2015 et mars 2017, soit durant une année et demie, a reculé à nouveau pour la première fois depuis avril 2017 (3,1% en septembre ; 3,0% à la fin de l'année).

 

Comme l'année précédente, le nombre des demandeurs d'emploi (somme des chômeurs inscrits et des demandeurs d'emploi qui ne sont pas au chômage) pendant les mois d'hiver 2016/2017 (décembre à février) est resté à plus de 220'000 personnes durant trois mois, avec un pic exceptionnel à 226'861 personnes en janvier (le dernier pic avait été enregistré en mars 2010). Le nombre des demandeurs d'emploi a ensuite diminué rapidement et progressivement, pour passer sous la barre des 200'000 personnes en juin et atteindre son point le plus bas en septembre avec 193'624 personnes. Globalement, le nombre des demandeurs d'emploi a donc reculé de plus de 33'000 personnes pendant l'année. A partir du mois d'octobre, les chiffres ont à nouveau augmenté, pour atteindre 212'018 personnes à la fin décembre, soit 18'000 personnes de plus que la valeur annuelle la plus basse. Néanmoins, le nombre des demandeurs d'emploi à la fin 2017 se situe à un niveau nettement inférieur qu'en début d'année. En moyenne annuelle, on obtient le nombre de 206'148 demandeurs d'emploi, ce qui constitue une baisse de 4'949 personnes par rapport à la moyenne de l'année précédente.

 

En ce qui concerne le chômage des jeunes (15 à 24 ans), avec 0,3 point de pourcentage de moins que l'année précédente il baisse à 3,1% en moyenne annuelle.

 

Quant au taux de chômage des seniors actifs (50 ans et plus), il reste à une moyenne annuelle inchangée de 2,8%.

 

L'exercice 2017 se soldera pour le fonds de compensation de l'assurance-chômage, selon les estimations actuelles, par des recettes de cotisations de 7,09 milliards de francs (2016: 6,94 milliards) et des recettes totales de 7,74 milliards de francs (2016: 7,58 milliards), des dépenses totales de 7,32 milliards de francs (2016: 7,42 milliards) et un excédent de 423 millions de francs (2016: 156 millions). Les prêts cumulés accordés par la Trésorerie de la Confédération s'élèvent à 2,2 milliards de francs (2016: 2,5 milliards).


Secrétariat d'Etat à l'économie



Persorama ePaper

Grâce aux Archives ePaper Persorama, vous pouvez afficher sur votre écran les éditions numériques Persorama, les feuilleter, effectuer des recherches et les sauvegarder.

Infoletter

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTER