mercredi 14 mars 2018 | 07:03

Les employeurs anticipent une légère hausse des effectifs d'ici à l'été

La Région lémanique est à la traîne avec un climat d'embauche morose.

Infographie Baromètre Emploi Manpower 2Q18
Infographie Baromètre Emploi Manpower 2Q18

Selon les résultats du Baromètre Manpower des perspectives d'emploi*, les intentions d'embauche vont rester stables au 2e trimestre 2018 (+1 %)**. Parmi les sept régions sondées, six d'entre elles affichent une prévision positive, le marché de l'emploi le plus favorable se situe dans la région de Zurich. Les résultats par secteurs sont plus hétérogènes. Toutefois, l'on relève que la tendance favorable dans le secteur du Commerce se poursuit. Et si toutes les catégories d'entreprises anticipent une augmentation de leurs effectifs, les employeurs des grandes entreprises sont les plus optimistes.

 

« La constance de la prévision d'emploi reflète la stabilité de notre pays. Cet atout rassurant continue à attirer les entreprises et les talents en Suisse », commente Leif Agnéus, General Manager de Manpower Suisse. « De plus, la conjoncture européenne tend elle aussi vers une consolidation qui engendre davantage de confiance du côté des employeurs et sur le marché de l'emploi. »

 

Marchés de l'emploi dynamiques à Zurich et en Suisse centrale

Parmi les sept régions sondées, six d'entre elles affichent une prévision positive et la plupart sont en progression par rapport au trimestre précédent et à la même période il y a un an. C'est dans les régions de Zurich (+8 %) - où les employeurs n'avaient plus été aussi optimistes depuis l'automne 2016 - et de Suisse centrale (+6 %) que les intentions d'embauche sont les plus élevées. Quant aux employeurs de la Région lémanique (-5 %), ils n'avaient pas été aussi pessimistes depuis deux ans. La prévision présente des reculs en comparaison trimestrielle (5 points) et annuelle (5 points).

 

L'optimisme se maintient dans le secteur Commerce

Les employeurs de cinq des dix secteurs prévoient une hausse de leurs effectifs au cours des trois prochains mois. Les employeurs les plus confiants se trouvent dans le secteur Agriculture, chasse, sylviculture et pêche (+10 %), au plus haut en sept ans, dans l'Industrie manufacturière (+4 %) et dans le secteur Commerce (+4 %), où les voyants sont au vert pour le troisième trimestre consécutif. « Après une longue période sans relief, le secteur du Commerce semble avoir retrouvé des couleurs et parvient à maintenir des intentions d'embauche favorables depuis quelques trimestres. Ce regain de confiance des employeurs est en ligne avec l'indice du climat de consommation du Seco. », note Leif Agnéus.

 

A l'opposé quatre secteurs affichent une prévision négative. Les employeurs de la Construction (-12 %) se montrent les plus pessimistes et annoncent leurs intentions d'embauche les plus faibles en près de six ans, la prévision est en recul en comparaison trimestrielle (7 points) et annuelle (13 points). Par ailleurs, si le secteur Activités financières, assurances, immobilier et services aux entreprises (+2 %) affiche une prévision positive, son résultat - en diminution par rapport au trimestre précédent (7 points) et à la même période en 2017 (8 points) - n'avait plus été aussi faible depuis près de trois ans.

 

Plus l'entreprise est grande, plus la prévision est élevée

Sur les quatre catégories d'entreprises*** sondées, toutes envisagent une augmentation de leurs effectifs au 2e trimestre 2018, mais toutes affichent également un léger recul en comparaison trimestrielle, à l'exception des micro structures qui n'enregistrent aucun changement. Les employeurs des grandes entreprises (+10 %) présentent les intentions de recrutement les plus élevées, suivies des sociétés de taille moyenne (+7 %), des petites entreprises (+4 %) et enfin des micro structures (+1 %).

 

La confiance règne parmi les employeurs allemands

Parmi les pays voisins, l'Allemagne (+8 %) apparaît comme la plus robuste et renoue avec une prévision qu'elle n'avait plus atteinte depuis six ans. En France (+4 %) les intentions d'embauche présentent une progression en comparaison trimestrielle comme en comparaison annuelle, de même que l'Autriche (+6 %). Quant à l'Italie (-1 %), seul pays participant à l'enquête dont la prévision est négative, elle demeure relativement stable par rapport au trimestre précédent et en comparaison avec le 2e trimestre 2017. La Croatie rejoint l'enquête qui couvre désormais quarante-quatre pays.

 

Pour plus de détails sur les résultats d'enquête, veuillez consulter le communiqué de presse et les infographies annexées.

 

Les résultats détaillés sont également accessibles sur le site: www.manpower.ch/barometre


Manpower Suisse



Persorama ePaper

Grâce aux Archives ePaper Persorama, vous pouvez afficher sur votre écran les éditions numériques Persorama, les feuilleter, effectuer des recherches et les sauvegarder.

Infoletter

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE INFOLETTER